Quelles sont les contre-indications à la pratique de la pleine conscience en groupe ?


Avant de démarrer un programme mindfulness en groupe, l'instructeur veillera à vérifier l'absence de contre-indications chez les participants au cours d'un entretien individuel préalable. En effet, la pratique de la pleine conscience touche la mémoire corporelle et on peut observer parfois des réminiscences chez certaines personnes qui pourraient déstabiliser le groupe.

Les principales contre-indications sont : un état dépressif en cours non stabilisé par un traitement, des antécédents de dissociation dans le cadre d'une crise de panique, d'un traumatisme ou lors de l'utilisation de certaines substances, une psychose non stabilisée, la bipolarité ou une personnalité borderline.

Cependant, les personnes souffrant d'attaques de panique, d'antécédents de traumas, de stress post-traumatique, de somatisations anxieuses importantes ou d'une forte anxiété interoceptive (crises de spasmophilie et de tétanie à répétitions), de crises de paniques peuvent suivre le programme en séances individuelles avec un thérapeute expérimenté, rompu à d'autres méthodes indiquées dans la prise en charge de ces problématiques. La Sophrologie et la Somatic Experiencing par exemple pourront suppléer au Mindfulness le cas échéant. Vous pourrez choisir aussi de vous faire accompagner par un praticien EMDR, une autre méthode efficace de résolution des traumatismes.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2019 par Muriel Erbetti

NOUS SUIVRE :

  • Facebook - Black Circle