Le perfectionnisme : source d'anxiété?


Qualité pour les uns, défaut pour les autres. Présent chez tous les hypersensibles qui oublient souvent que le mieux est l’ennemi du bien.

Certains perfectionnistes qui apportent un soin particulier dans toutes leurs réalisations ne s’arrêtent que lorsqu’ils estiment que la qualité obtenue est suffisante. Et le plus souvent, la barre est placée très haut. Ils sont obnubilés par les détails, ils veulent le meilleur et pour l’obtenir, ils approfondissent et complètent sans relâche. Ils sont très critiques envers eux-mêmes et envers les autres, portent souvent des jugements ( en fonction de leur propre niveau d’exigence). Ils vont jusqu’au bout de leurs capacités physiques et psychiques. Même dans leurs loisirs, pas de relâche. Souvent, ils aiment l'ordre, que tout soit rangé parfaitement. Ils risquent de finir épuisés mais aussi de lasser leur entourage.

D’autres perfectionnistes , au contraire sont devenus les rois de la procrastination. Toujours remettre au lendemain, ne rien démarrer de peur de mal faire, de ne pas être à la hauteur. Une petite voix dans les têtes “, une réminiscence de la voix maternelle ou paternelle ” Ce n’est pas assez bien, tu peux faire mieux que ça”, “Tout ce qui n’est pas parfait est inacceptable” ce qui par extension signifiait ” A moins d’être parfait, tu n’es pas assez bien à mes yeux, pas digne de mon amour”.

Et voilà, je voudrais rappeler aux perfectionnistes de tout poil la loi de PARETO selon laquelle 80% de nos résultats proviennent de 20% de nos actions.

Le principe de Pareto, aussi appelé principe des 80/20 ou encore loi des 80/20, est le nom donné à un phénomène empirique constaté dans certains domaines : environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Ce fait a été décrit par l’économiste Vilfredo Pareto à propos de la distribution des richesses. Il peut s’appliquer aux aspects personnels de notre vie quotidienne. Ce qui est important de comprendre, c’est qu’il n’y a qu’un certain nombre des activités que nous faisons (20%) qui nous apportent la majorité de notre bonheur et notre satisfaction (80%). C’est donc dire que nous réalisons une multitude d’activités qui ne vous apportent que très peu de bonheur et de satisfaction.

Des techniques sophrologiques permettent de se recentrer quand on a besoin de faire le point sur soi, de rassembler ses pensées pour relativiser ses exigences. De développer, repérer et se concentrer sur nos 20 % d’actions qui engendrent 80 % de satisfactions. Des techniques aussi pour reprendre contact avec l’ enfant insatisfait que nous étions, avec la part de nous-même chargée de l’émotionnel de l’enfance et se rassurer.

Appliquons un nouvel adage: “Tout ce qui vaut la peine d’être fait, vaut la peine aussi d’être MAL fait”

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2019 par Muriel Erbetti

NOUS SUIVRE :

  • Facebook - Black Circle